LA CONSTRUCTION

De la conception à la construction, un terrain sportif hybride nécessite de suivre différentes étapes et de prendre en compte plusieurs facteurs (ex: lumière naturelle, climat,…).

Les étapes de la conception d'un terrain hybride

Card #1
Lorem ipsum dolor sit amet, mea ei viderer probatus consequuntur, sonet vocibus lobortis has ad. Eos erant indoctum an, dictas invidunt est ex, et sea consulatu torquatos. Nostro aperiam petentium eu nam, mel debet urbanitas ad, idque complectitur eu quo. An sea autem dolore dolores.
Card #2
Lorem ipsum dolor sit amet, mea ei viderer probatus consequuntur, sonet vocibus lobortis has ad. Eos erant indoctum an, dictas invidunt est ex, et sea consulatu torquatos. Nostro aperiam petentium eu nam, mel debet urbanitas ad, idque complectitur eu quo. An sea autem dolore dolores.
Card #3
Lorem ipsum dolor sit amet, mea ei viderer probatus consequuntur, sonet vocibus lobortis has ad. Eos erant indoctum an, dictas invidunt est ex, et sea consulatu torquatos. Nostro aperiam petentium eu nam, mel debet urbanitas ad, idque complectitur eu quo. An sea autem dolore dolores.
Card #4
Lorem ipsum dolor sit amet, mea ei viderer probatus consequuntur, sonet vocibus lobortis has ad. Eos erant indoctum an, dictas invidunt est ex, et sea consulatu torquatos. Nostro aperiam petentium eu nam, mel debet urbanitas ad, idque complectitur eu quo. An sea autem dolore dolores.
Thursday, August 31, 2018
Thursday, August 29, 2018
Thursday, August 28, 2018
Thursday, August 27, 2018

Pourquoi mettre un chauffage ?

La qualité d’un terrain passe par la qualité du gazon. Une bonne pelouse se définit par un enracinement profond de l’herbe, donc par une pelouse saine qui pousse quotidiennement. En cas de basses températures, le gazon s’arrête de pousser car les racines ont trop froid. On dit alors qu’il est en dormanceLe chauffage permet d’éviter à la température de descendre en dessous d’un certain seuil et donc de risquer le gel. Si un terrain est gelé, il sera inutilisable et pourra causer l’annulation d’entraînements ou de matchs.

Les différents chauffages

Le chauffage n’est pas obligatoire mais il est fortement conseillé dans les régions à basses températures. Avant de passer à la construction d’un terrain hybride, il est nécessaire de réfléchir au type de chauffage le mieux adapté. Il existe deux sortes de chauffage : le chauffage électrique et le chauffage à eau (liquide).

Le chauffage électrique s’installe sous forme de câbles électriques. Ils sont plus simple à mettre en place et plus simple à réparer. Le chauffage liquide fonctionne grâce à des tuyaux. Il nécessite donc une chaudière pour réussir à faire chauffer l’eau. Son principal inconvénient se trouve dans le risque de fuite. Si un tuyau est percé et que le liquide fuit, le gazon risque d’être touché et de mourir. La réparation est donc beaucoup plus compliqué que celle d’un chauffage électrique qui arrêtera simplement de fonctionner. 

Comment l'utiliser ?

Il est possible de programmer le chauffage pour qu’il maintienne une température hors-gel. Celle-ci sera alors la température minimale nécessaire pour ne pas dépasser la limite du gel. Il est aussi possible de programmer le chauffage pour qu’il ne dépasse pas un seuil. Si par exemple on fixe le chauffage à 12°C, il chauffera de sorte à ce que le sol soit toujours à une température supérieure ou égale à 12°C. Le coût sera supérieur à un chauffage programmé en hors-gel.

Qu'est-ce que la luminothérapie ?

La luminothérapie est une pratique ayant pour but de combler le manque de lumière naturelle. Pour favoriser la croissance du gazon, il est nécessaire d’avoir une température adéquate, de l’eau et de la lumière. Sans ces éléments, la pelouse sera moins dense, moins résistante et elle récupérera moins vite après un match. La qualité générale du gazon en sera donc affectée.

Dans un stade fermé, il est très fréquent d’avoir des zones ombragées. Pour faire face à ce problème, un système de lumières artificielles est mis en place. Il a pour but de compenser le manque de soleil. C’est ce qu’on appelle la luminothérapie.

Lampes LED - Hydraparts

Lampes LED - Hydraparts

Lumino-LED

Lampes LED - Une brique dans le centre

Lumino-rampes-sodium

Rampes au sodium - Hydraparts

Lumino-sodium

Rampes au sodium - Infos-stades

Il existe deux dispositifs de luminothérapie: les rampes au sodium et les leds. Chacun possède ses bénéfices et ses inconvénients. Les rampes au sodium consomment beaucoup, ce qui peut être à la fois un avantage et un désavantage. L’avantage est qu’elles pourront aussi chauffer le gazon et donc, agir en supplément du chauffage. La sur-consommation augmente évidemment le coût, ce qui en fera un désavantage. Par ailleurs, la lumière des rampes au sodium ne correspond pas toujours aux besoins de la pelouse, ce qui est un réel inconvénient puisque la luminothérapie manquera d’efficacité. Les leds, elles, s’adaptent davantage aux besoins car il est possible d’en choisir les couleurs. En contrepartie elles ne chauffent pas et donc il est impossible de compter sur les leds pour gagner en température. 

La luminothérapie se trouve principalement sous forme de rampes. Les plus fréquentes sont celles au sodium. Cette pratique s’effectue quotidiennement en fonction des besoins de la pelouse. La luminothérapie sera alors plus courante en hiver qu’en été.

Comment construire un terrain hybride ?

La construction d’un terrain de foot hybride varie beaucoup d’un chantier à un autre. Les étapes de construction suivantes sont non-exhaustives mais elles restent les plus fréquentes.

Au début
Pose du fond de forme
La construction commence par la pose du fond de forme. La pose dure 1 semaine minimum et peut durer plus longtemps lorsqu’il faut stabiliser le fond de forme. Il arrive qu’il ne soit pas assez ferme pour supporter les couches suivantes.
Au début
Seconde étape
Le système de drainage
Par la suite, des tranchées de drainage sont dessinées dans le sol afin d’accueillir des drains. Les drains, en général jaunes, servent à évacuer les excédents d’eau du terrain. Lorsqu’il y a trop d’eau, le terrain devient impraticable et peut se détériorer, il devient aussi plus favorable au développement de maladies. Le drainage est donc une étape obligatoire pour que la pelouse du terrain soit prête à accueillir un match ou un entraînement. Les tuyaux de drainage primaires sont disposés dans les tranchées en respectant un schéma défini. Ils permettent à l’eau recueilli d’atteindre un collecteur (drain plus imposant) situé tout autour du terrain. Le collecteur récupère l’eau et l’emmène dans des zones permettant d’évacuer ou stocker l’eau. L’eau est par la suite soit jetée soit ré-utilisée pour l’arrosage. La construction des tranchées et l’installation des drains durent en moyenne 2 semaines.
Seconde étape
Troisième étape
L'arrosage
Ensuite il est possible d’installer un système d’arrosage. L’arrosage est essentiel dans l’entretien de la pelouse hybride car il permet d’hydrater le gazon en profondeur et donc de favoriser sa croissance. Il existe de nombreux systèmes d’arrosage différents. Pour le choisir, il faut voir ce qui convient en fonction des besoins et voir ce qui est possible en fonction du budget. Un bon système d’arrosage devra être installé de manière à desservir uniformément toutes les zones du terrain.
Troisième étape
Quatrième étape
La couche drainante
Par la suite, une couche drainante est installée et les bordures sont faites. L’ordre de ces deux étapes n’est pas fixe, elles peuvent être inversées. C’est ensuite au tour du chauffage d’être mis en place. Cette étape dure, en moyenne, moins d’une semaine. Elle est suivie par la pose d’une couche de sable et celle du substrat choisi.
Quatrième étape
Étape finale
L'installation de la pelouse
Enfin, le système hybride sera posé par placage ou par semis. Le placage consiste à importer puis installer la pelouse sous forme de rouleau. Elle est alors cultivée dans des gazonnières (des endroits adaptés à la pousse de la pelouse). Une fois roulé, le gazon doit être posé à l’endroit voulu rapidement afin d’éviter toute détérioration. Le plaquage permet au terrain d’être jouable rapidement. Le placage est la méthode prioritaire lorsque le planning est serré et que le terrain doit être utilisé peu de temps après. Le semis, lui, consiste à ensemencer la pelouse naturelle directement sur place. L’ensemencement se réalise à distance égale pour éviter toute formation de trou dans la pelouse. Cette méthode mobilise plus de temps puisqu’il faut attendre que le gazon pousse.
Le semis est toutefois recommandé pour obtenir une meilleure qualité de pelouse (esthétique, résistance). C’est la méthode d’installation la moins onéreuse.
Étape finale

Résumé en vidéo - Sport International

Play Video